GdH

Le Groupe de Montagne

Print Friendly, PDF & Email

Le groupe de montagne est un merveilleux satellite de notre société de gymnastique d'hommes de Lausanne.

  • Celui-ci a son propre règlement et son activité est réservée aux membres de la société.
  • Son but est d'effectuer une course de moyenne montagne par année, le dernier samedi du mois d'août.
  • Course dans les Alpes ou le Jura, avec la découverte de paysages d'une réelle intensité où l'ombre et la lumière jouent avec une magnifique nature, parfois austère, mais qui apportent ravissement, sérénité et de solides liens d'amitié.
  • L'arrivée à un sommet grand ou petit donne cette joie intense de l'infini et la sensation que notre âme est proche des étoile !!!

Alors ! es-tu partant pour une prochaine course de montagne ? Demande ton adhésion au comité du groupe qui se fera un plaisir de te recevoir.

Cotisation: fr. 20.- par année, honoraire fr. 15.-

Responsables : Président Michel Monney, Secrétaire Jean-Luc Porchet, Caissier André Gindro

 

Règlement du Groupe de montagne Télécharger

Course GdM 2019

Print Friendly, PDF & Email

Montagnartd

 

GdH – Groupe de montagne (GdM)   Course du samedi 24.08.2019

Ce samedi 24 août 2019, nous nous sommes retrouvés 30 camarades ( y compris Ana) par une fraîche matinée sur la terrasse du restaurant du barrage d’Emosson. Deux dames nous accompagnaient, Marie-France Mailler et Doris Zuberbühler, pour cette sortie. 

Après une brève collation, nous avons écouté attentivement les consignes données par notre chef de course, Michel Monney, sur le déroulement de la journée. 

Environ deux tiers des participants ont choisi de rester aux alentours du barrage. Certains se sont notamment rendus à pied à la cabane du Vieux-Emosson, en suivant la route certes plus accessible mais non moins difficile.

L’autre partie a profité de la journée pour participer à la traditionnelle joute de cartes. 

Le dernier tiers a opté pour la marche et est parti du barrage en direction de la Tête du Largey, pour poursuivre sa montée dans les gorges de la Veudale, qui culminent à 2499 m.

Après une courte pause permettant à tout le groupe de se reconstituer et de profiter du magnifique coup d’œil, nous avons repris notre marche en direction du lieu-dit des empreintes du Vieux-Emosson.

Là, une guide de moyenne montagne nous a retracé l’histoire des Aiguilles Rouges qui remonte entre 500 et 400 millions d’années. Selon les traces retrouvées à cet endroit, il pourrait s’agir de celles d’un reptile ressemblant aux dinosaures sans toutefois en avoir toutes les caractéristiques, mais dont le squelette pourrait s’apparenter au « Ticinosuchus » trouvé au Tessin!

Notre esprit ayant été nourri par cette intéressante histoire géologique, il ne nous restait plus qu’à trouver un endroit accueillant pour notre pique-nique et nourrir le corps....

Cela fait, nous avons pu amorcer notre descente en direction du Vieux-Emosson et rejoindre la cabane, juchée à 2187 m. Notre petit groupe en a profité pour se « désaltérer » et admirer le paysage qui s’ouvrait et descendait vers le barrage. Il y faisait bon au soleil, mais à l’abri du vent.

Nous avons repris notre marche par une petite montée d’environ 80 m de dénivelé qui nous a permis de retomber sur notre chemin pris le matin et le descendre pour rejoindre, en fin d’après-midi, tous nos camarades qui nous attendaient sur la terrasse du restaurant au barrage.

En bref, nous avions parcouru en 5 heures ( pauses comprises), environ 12km avec un dénivelé de 872 m. 

Avant de passer à table, nous avons pu profiter du magnifique décor alpin qui s’offrait à nous, avec une vue imprenable sur le Mont Blanc, enfin complètement dégagé et sur lequel se couchait le soleil.

Moment tout simplement magique dont nous ne pouvons nous lasser. 

Une excellente raclette nous a été servie, précédée d’une belle assiette de viande séchée et pour finir un succulent sorbet abricot, le tout accompagné de bons vins valaisans.

Les discussions allaient bon train, l’ambiance était belle, animée et fort chaleureuse et nous avons eu également le plaisir toujours renouvelé d’entendre notre ami, René Vassaux, nous déclamer avec toujours autant de ferveur, d’élan et d’enthousiasme «  La Venoge ».

Ce sont de tels moments d’amitiés partagées qui marquent et qui jalonnent de beaux souvenirs nos sorties du Groupe de Montagne.

Merci infiniment à tous.

C’est enfin avec une vive et intense émotion que je conclus ce petit compte rendu, en ayant une pensée particulière et émue pour notre regretté ami et compagnon Rémy Pidoux qui était avec nous ce samedi-là et auquel je souhaiterais dédier cet article.

Votre dévoué comité